Qui sommes nous?

Bonjour !

Je m’appelle Guillaume, 30 ans et futur rentier. Enfin, c’est l’objectif que Simon et moi nous sommes fixés aujourd’hui, en août 2017.

Je suis né à Dunkerque dans le nord et viens d’une famille de la classe moyenne. Ma maman travaillait chez DHL et mon papa était soudeur. Ma jeunesse est très classique. Mes parents m’emmenaient étudier le matin, et je rentrais en bus le soir. Ils ont connu les galères de boulot, comme beaucoup de vos propres parents j’imagine. Pour être honnête, je tire un grand coup de chapeau à mon père notamment, qui allait faire les chantiers en Belgique pour gagner un salaire, et a eu le courage de se remettre aux études à plus de 50 ans pour devenir formateur en soudure. Je n’imagine pas la fierté qu’il a dû ravaler en venant demander des conseils en maths à son fils de 15 ans alors en classe de 2ndUn bel exemple de volonté et de « je ne lâche rien » !

Bref, après le lycée, je suis devenu ingénieur avec une spécialisation en production textile. Si si, ça existe… Et j’ai alors pris mon courage à deux mains : je suis parti travailler un an en Chine en tant que salarié dans une start-up, qui fait aujourd’hui plusieurs millions d’euros chaque année. Quel changement ! J’ai passé mon temps avec des gens qui pensaient autrement que tout ce que j’avais vécu jusqu’à présent. Ils me répétaient sans cesse cette maxime très connue « Si tu veux avoir des résultats radicalement différents de la plupart des gens, adopte des méthodes différentes des leurs ». C’est idiot mais je n’y avais jamais pensé VRAIMENT avant ça. C’est pourtant évident.

J’ai passé encore quelques années à voyager 15 à 20 semaines par an en Asie pour ouvrir de nouveaux business pour le compte des différentes entreprises parisiennes pour lesquelles je travaillais. Je passais mon temps avec des patrons d’usines. Des gens biens, respectueux et de bon sens. Certains étaient de riches héritiers, d’autres s’étaient construits de rien. Et si ceux-là y arrivent, pourquoi pas moi ?

Je suis aujourd’hui salarié en tant qu’acheteur professionnel pour un grand groupe de bricolage pour lequel je gère un budget supérieur à 100 millions d’euros annuel. La question suivante s’impose d’elle-même : si j’ai la responsabilité d’un si gros budget pour générer de l’argent, pourquoi je n’arriverais pas à faire pareil avec mes propres économies ?

Ca fait donc un petit bout de temps que cette question me trotte en tête, et avec elle l’envie de sortir de l’éternel « métro – boulot – dodo ». Mais je suis sujet à la procrastination. Ma solution ? M’associer avec mon ami Simon qui partage mes ambitions afin que nous nous motivions l’un l’autre pour atteindre notre but ultime : le statut de rentier

Salut!

Je m’appelle Simon, et j’ai 27 ans. Aujourd’hui, j’ai décidé de donner une autre tournure à ma vie. Moi qui aime par dessus tout voyager, je suis limité comme la plupart des gens par mon boulot qui me ponctionne la plus grande partie de mon temps. Devenir rentier me permettrait de prendre ce temps qu’il me manque pour réaliser mes envies et mes passions.

Je suis né à Marseille, et tout comme Guillaume je viens d’une famille de classe moyenne. J’ai déménagé à Tours à mes 5 ans, pour le boulot de mon père. Celui-ci travaille maintenant à DHL, en tant que déclarant en douane. Il a souvent privilégié la famille à une grande carrière, afin de mieux s’occuper de ma mère, mon petit frère et moi. Un choix dont je lui suis très reconnaissant aujourd’hui : il m’aide beaucoup de par ses conseils et son avis compte beaucoup pour moi. Ma mère a également tenu à s’occuper du mieux qu’elle pouvait de mon frère et moi, priorisant notre éducation à son travail. Ainsi, si nous ne roulions pas sur l’or, j’ai eu la chance inestimable d’avoir des parents présents et qui m’ont appris avant tout à me débrouiller. Ce que je suis aujourd’hui, je leur dois en grande partie, et pour cela je les remercie.

J’ai effectué une adolescence classique, et ai obtenu une licence professionnelle en Chargé de Projet en Conception Mécanique Assisté par Ordinateur (CPCMAO) après mon diplôme universitaire de technologie (DUT). J’aurai pu continuer les études, mais l’envie de passer à la vie active était plus forte. Depuis 5 ans et demi maintenant, je travaille donc dans un bureau d’études en tant que projeteur mécanique. Un boulot très intéressant, mais qui comme n’importe quel travail, peut vite te conduire à la routine “boulot – métro – dodo”. Or, je suis quelqu’un qui déteste la routine.

Depuis que je suis petit, j’ai toujours pensé et réfléchi sur le long terme. Mes parents m’ont appris à utiliser au mieux les ressources dont je disposais, à ne pas vivre au dessus de mon niveau de vie. C’est donc naturellement que j’ai commencé à économiser. Je pensais investir rapidement. On m’a toujours dit qu’il était préférable d’investir jeune. Afin d’en profiter un maximum dans la vie, et pas seulement quand je partirai en retraite, quand je serais vieux et moins enclin à assouvir mes passions (voyager par exemple).

Aujourd’hui, je suis prêt à me lancer dans ce défi. Pourquoi? Parce que j’aime les challenges d’abord. Ensuite parce que le travail ne me fait pas peur, bien au contraire. Enfin, parce que je ne souhaite pas perdre plus de temps à tergiverser : je veux profiter au maximum de la vie!

Je n’ai aucune connaissance dans le monde des rentiers, ou quelque sujet qui s’y rapproche. Aussi quand mon ami Guillaume me proposa de s’associer afin de réaliser nos ambitions réciproques, je sautais sur l’occasion. Son côté pointilleux, son sens du détail et son métier d’acheteur comblent parfaitement mes lacunes. Et travailler avec un ami décuple ma motivation. Ensemble, nous sommes prêts à le devenir : rentier!